الثلثاء في ١٢ كانون الاول ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 09:42 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Hariri lance de la Maison du Centre une pétition exprimant l'engagement du Liban envers le consensus arabe
 
 
 
 
 
 
23-02-2016
 
A l'invitation de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, une cérémonie s'est tenue ce soir à la "Maison du Centre", intitulée "la loyauté au Royaume d'Arabie Saoudite et aux pays du Conseil de Coopération du Golfe".


Le Chef du Bloc parlementaire du Futur, l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, le vice-président du parlement Farid Makari, le vice-premier ministre et ministre de la Défense Samir Mokbel, les ministres Wael Abou Faour, Michel Pharaon, Rachid Derbas, Akram Chehayeb et Nabil de Freige, les anciens ministres Marwan Hamadé, Mohamad Safadi, Adnan Kassar et Hassan Mneimne, et un grand nombre de députés, d'hommes d'affaires, de journalistes, d'économistes et de représentants de la société civile ont assisté à la cérémonie, qui fut l'occasion du lancement de la signature d'une pétition exprimant la "Solidarité avec le consensus arabe et la loyauté envers les pays arabes frères."


Au début de la cérémonie, le président Hariri s'est adressé aux nombreuses personnes présentes et a prononcé le mot suivant:
"La réunion d'aujourd'hui est intitulée: La loyauté au Royaume d'Arabie Saoudite et aux pays du Conseil de Coopération du Golfe.
La loyauté au Royaume signifie la loyauté au Liban et offenser le Royaume signifie offenser le Liban.
Si la diplomatie est la politique qui arrondit les angles, certains veulent que ce soit la politique de détruire les relations du Liban avec ses frères arabes.
Le retrait de la diplomatie libanaise du consensus arabe est un péché et le Liban, le peuple libanais et l'armée et les forces de sécurité en paient le prix. Le non-respect de la morale et de l'intérêt national en s'adressant aux pays frères est un crime politique contre l'Etat et les intérêts des Libanais.
Nous sommes réunis ici pour dire à haute voix que nous allons retourner à leurs expéditeurs les insultes adressées à l'Arabie Saoudite et aux Etats du Golfe arabe.
Nous sommes ici pour dire que personne ne peut annuler l'arabisme du Liban et que les postes de l'Etat et des institutions gouvernementales ne sont pas des protectorats des politiques iraniennes dans la région. Nous avons payé par le sang et les martyrs et nous allons poursuivre le chemin de la lutte nationale pacifique pour protéger l'arabité du Liban et l'intégrité de son peuple.
L'histoire de l'Arabie Saoudite et des Etats du Golfe arabe est connue et limpide. Ces états ont tendu leurs mains blanches au Liban offrant bonté, paix, construction et sécurité. Ils n'ont pas utilisé les jeunes et les confessions du Liban pour combattre les guerres des autres, et ils ne demandent pas au Liban d'être une arène pour le chaos des armes et des hommes armés.
Aujourd'hui, nous disons au Royaume d'Arabie Saoudite et à son leadership, ainsi qu'aux dirigeants du Golfe, que les voix qui vous attaquent ne parlent pas au nom du Liban et des Libanais et ne les représentent pas. Ce sont les voix de ceux qui se sont retournés contre l'arabisme et se sont retirés du consensus national.
Nous ne leur donnerons pas l'occasion de conquérir la République libanaise quels que soient les défis.
Nous resterons les fils de l'Etat et nous ne livrerons l'Etat à personne. Notre choix est l'Etat, et notre projet est de construire l'Etat, nous n'avons pas capitulé auparavant et n'allons pas capituler maintenant. Notre identité est l'arabisme et notre destin est l'arabisme.
Nous nous engageons devant tous les Libanais honorables et libéraux: le Liban restera fidèle à son identité arabe et à ses frères, nous ne permettrons pas sa chute dans l'abîme Iranien. Nous ne permettrons pas la livraison du Liban au projet de la discorde et de la partition de la région.
En votre nom à tous, je conjure le Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Salman Ben Abdel Aziz à ne pas abandonner le Liban et à continuer à le soutenir.
Tous les Libanais sont appelés en ce jour à exprimer leur solidarité avec eux-mêmes, et avec la protection de l'Etat libanais et de ses intérêts.
J'invite tous les Libanais sans exception, de toutes les régions et de toutes les confessions, tous les Libanais, résidents et expatriés, à signer une pétition de solidarité avec le consensus arabe et de loyauté envers les pays arabes frères. Cette pétition sera la première étape pour corriger le rôle du Liban et pour protéger son appartenance arabe.
Chers Libanais, signons tous".



Le texte de la pétition
"Afin de préserver l'intérêt supérieur du Liban.
Partant de la responsabilité du Liban, en tant que membre fondateur de la Ligue arabe,
Nous, signataires de cette pétition nationale, soulignons ce qui suit:
1-L'engagement du peuple libanais et de l'Etat envers les obligations du consensus arabe.
2-Le rejet des campagnes qui déforment l'image du Liban et nuisent à ses relations fraternelles avec nos frères en Arabie Saoudite et au Conseil de Coopération du Golfe.
3-L'appel au Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Salman ben Abdel Aziz, et aux dirigeants des pays du CCG, de ne pas abandonner le Liban et de continuer à le soutenir.
Le Liban demeurera un modèle de coexistence, fidèle à son appartenance arabe, et fort de son attachement à son indépendance et à sa libre décision".


A la fin de la réunion, l'ancien Premier ministre Hariri et les présents ont signé le texte de la pétition.
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة