الاثنين في ١٨ كانون الاول ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 09:54 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Hariri reçoit le Conseil Supérieur Islamique Chérié: nous devons unir nos efforts pour lutter contre l'extrémisme
 
 
 
 
 
 
21-02-2016
 
L'ancien Premier ministre Saad Hariri a reçu cet après-midi à la "Maison du Centre", les membres du Conseil Supérieur Islamique Chérié avec à leur tête le Mufti de la République Cheikh Abdel Latif Derian, en présence de l'ancien ministre Omar Miskaoui, de l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, du ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk, de la députée Bahia Hariri, du mufti de Tripoli et du Nord Cheikh Malek Al-Chaar, du Mufti de la Bekaa Cheikh Khalil Mays, du Mufti du Mont-Liban Cheikh Mohammed Ali Jouzou, du mufti de Saïda et du Sud Cheikh Salim Sousan, du Mufti de Hasbaya et Marjayoun Cheikh Hassan Dallah, du Mufti de Baalbek Cheikh Khalid al-Solh, du mufti de Tyr Cheikh Medrar Habal et du mufti de Rachaya Ahmad Ladan.


Au début de la réunion, le Président Hariri a déclaré: " Cette maison a toujours rassemblé les Libanais en général et les musulmans en particulier. Nous allons continuer dans cette voie.
Nous vivons actuellement une période très difficile, et nous, en tant que politiciens, et vous en tant que leaders religieux, avons une responsabilité partagée et un devoir face à toutes les tentatives de déformer l'image de l'Islam et d'accuser les musulmans de terrorisme et d'extrémisme. Nous sommes tous témoins de ces tentatives contre l'islam et les musulmans visant à les dépeindre comme des terroristes, par opposition à l'essence de ce que l'Islam représente.
L'extrémisme est un grand danger pour le Liban, les musulmans, la région et le monde, et tous les pays souffrent de ce fléau dévastateur, qui contredit les principes de l'Islam et son message qui appelle à la tolérance et l'amour et rejette toutes les formes de violence et de terrorisme.


Nous insistons sur la modération, et nous travaillons sur son application dans nos comportements et nos pratiques. Mais nous devons unir nos efforts, non seulement pour lutter contre l'extrémisme, mais aussi sensibiliser les jeunes et la nouvelle génération aux dangers de l'extrémisme et du terrorisme et à éviter d'adopter la propagande égarée. Nous devons mettre l'accent sur l'importance de la modération et de ses effets sur la régularité de la vie et le progrès de l'humanité.


La modération est une position et une force. Nous devons faire face à l'extrémisme dans les actes et non seulement en paroles. Nous avons une responsabilité commune de propager ce concept dans notre société, à travers des sermons et des positions. Ce qui compte pour moi c'est que nous oeuvrons ensemble pour mettre fin à tous les facteurs de fragmentation entre musulmans et fortifions l'arène islamique pour la sauver de toutes les attaques qu'elle subit, parce que l'unité des musulmans est la base de l'unité du Liban, et nous soutiendrons toujours cette unité. "


Hariri a appelé à une accélération du jugement des prisonniers islamistes, " afin de libérer les innocents et de punir les criminels ou les terroristes, et nous ferons de notre mieux avec les autorités concernées pour accélérer ces procès car il est inacceptable que leur détention se prolonge si longtemps ".


Le Mufti Derian a dit: " Cette réunion se tient à la " Maison du Centre " et nous sommes une nation de centre et modération, le président Hariri l'a dit, et la modération est la valeur principale de l'Islam.


La réunion d'aujourd'hui est rassembleur, surtout après la fin du conflit entre les institutions religieuses. Nous devons travailler à rétablir la confiance en Dar el fatwa et son rôle dans les régions et dans ses établissements affiliés, parce que nous ne pouvons pas travailler sans la confiance du peuple et le Conseil Islamique va travailler sur le développement des lois et des règlements de Dar Al-Fatwa.


Dans notre communauté, nous comptons beaucoup sur toutes les initiatives courageuses prises par le président Hariri pour sortir le Liban de ses crises successives et résoudre les problèmes constitutionnels et socio-économiques ".


Derian a dit que "les initiatives du président Hariri sont toujours nationales, et non personnelles, et nous devons tous nous tenir à ses côtés et le soutenir. Vous êtes rentré au Liban malgré toutes les conditions difficiles que vous connaissiez pour réactiver tous les dossiers stagnants. L'esprit politique libanais trouve toujours des solutions, et soyez sûr que nous faisons partie de cette équation et de cette patrie, que nous avons choisie comme notre patrie. Nous faisons partie de cet Etat et nous n'avons aucun projet en dehors de cet Etat .


La solution vient toujours de nous et de notre autorité politique. Le Premier ministre martyr Rafic Hariri a sauvé le Liban des conflits et des guerres, à travers l'accord de Taëf qui a consolidé les solutions et la stabilité au Liban.
Nous devons nous accrocher à cet accord et ne permettre à personne de nous ramener à la case départ en appelant à une assemblée constituante. Nous sommes avec Taëf parce que nous avons payé le prix de cet accord, par les larmes et le sang des martyrs et nous devons le préserver ".


S'adressant au président Hariri, Derian a ajouté: " Nous comptons sur vous pour réparer la relation Libano-saoudienne. Vous êtes la personne la mieux placée pour ceci parce que les musulmans sunnites au Liban et la majorité des Libanais sont fidèles au Royaume d'Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis et aux autres pays du Golfe ".
Il a appelé Hariri à transmettre ce message, "du plus haut conseil de la communauté sunnite, au royaume d'Arabie Saoudite, parce que nos positions soutiennent ceux qui étaient à notre côté pendant notre crise".


Hariri a ensuite offert un déjeuner en l'honneur des convives en présence notamment du ministre de l'Environnement Mohammad Machnouk et d'un nombre de députés du Bloc du Futur.
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة