الاربعاء في ٢٢ تشرين الثاني ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 10:06 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Salam de Bkerké: pour l'élection d'un président de la République
 
 
 
 
 
 
25-12-2015
 
Le Premier ministre, Tammam Salam, s'est exprimé jeudi depuis Bkerké, à l'issue de son entretien avec le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, réitérant son attachement à l'élection d'un nouveau président de la République.

"Les propos du prélat maronite étaient prometteurs concernant les élections présidentielles (...) et nous sommes attachés à l'élection d'un nouveau président," a noté M. Salam à l'issue de la rencontre.

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a adressé, ce jeudi, son message de Noël aux Libanais en général et aux Chrétiens en particulier, souhaitant que cette fête apporte cette année une nouvelle approche pour l'initiative concernant la présidentielle et pave la voie à la promulgation d'une nouvelle loi électorale juste.

Il a rappelé que le patriarcat maronite avait offert, aux hommes politiques et aux Libanais, trois documents qui constituent une feuille de route pour l'édification d'un Etat moderne et productif, basé sur la démocratie saine, sur l'Etat de droit et l'égalité entre tous.

Il a toutefois regretté "que les intérêts individuels aient primé sur ceux du pays et paralysé toute décision courageuse et libre", avant de réitérer son appel à élire un nouveau président de la République le plus tôt possible, dans le respect de la Constitution, et à promulguer une nouvelle loi électorale juste qui empêcherait les blocs politiques d'imposer les députés de certaines communautés religieuses.

"Cette loi doit voir le jour bientôt afin que des élections législatives soient tenues au début du mandat du nouveau président", a-t-il martelé.

Le Maître de Bkerké a, en outre, incité le gouvernement à exercer ses pouvoirs, souhaitant également la dynamisation des Institutions et le traitement de la situation socio-économique.

Par ailleurs, le patriarche n'a pas manqué de noter que "le fait que Noël coïncide, cette année, avec la fête de la naissance du Prophète, représente un signe pour la coexistence au Liban".

"A travers cette coexistence, nous avons créé une culture, une civilisation et une identité communes, riches des valeurs chrétiennes et musulmanes, ainsi que des constantes nationales. Nous tenons à sauvegarder cette réalité face aux guerres, aux plans de division et aux conflits religieux", a-t-il souligné.

Il s'est enfin penché sur le dossier des réfugiés syriens qui ne peut pas être ignoré avec l'augmentation dramatique du nombre de ces derniers, applaudissant la publication de la résolution 2254 relative à la Syrie mais demandant, en conclusion, "le retour obligatoire, non pas facultatif, des réfugiés chez eux avec la fin de la guerre".
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة