السبت في ١٨ تشرين الثاني ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 09:46 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Sayegh :"Le développement commence par le développement de l'être humain"
 
 
 
 
 
 
20-03-2011
 
Le ministre des affaires sociales dans le gouvernement intérimaire, Salim Sayegh, a inauguré samedi un centre de développement social à Khorber Kanafar dans la Bekaa-Ouest en présence des deux députés Antoine Saad et Amine Wehbé ainsi que le chef de la municipalité de Kortbet Kanafar Antoine Abou Ezzi et un rassemblement de forces actives municipales et sociales. Apres l'hymne national, le ministre Sayegh a prononcé un mot durant lequel il a mis l'accent sur "l'importance du travail développementale" et a affirmé que "le développement commence par le développement de l'être humain avant toute autre forme de développement". Il a précisé que "l'émigration libanaise est une effusion nationale qui menace la société libanaise et menace également le concept de la souveraineté sans laquelle aucune nation ne peut survivre en dignité". Il a réitéré "le droit des émigrés à participer dans les échéances constitutionnelles, nationales, législatives et municipales". Le ministre Sayegh a encore insisté sur "la nécessité de développer toutes les régions libanaises", soulignant que "les députés de la région cherchent actuellement à retrouver les moyens convenavles pour renforcer les liens qui relient les villages avec les émigrés libanais dans les quatre points du monde".


Le ministre des affaires sociales a estimé que "le développement se concrétise par le développement de l'être humain et jamais dans la construction d'un mur ou d'une route", affirmant qu'il n'est pas permis de "fermer aucun centre de développement et notre travail est un droit acquis pour le bénéfice des citoyens". Il a noté que "la pauvreté est plus dangereuse que l'occupation militaire parce qu'elle menace la dignité de l'être humain et sa liberté". "Il n'est pas important de libérer la terre exclusivement mais il est également important de libérer l'être humain", a-t-il ajouté. Le ministre Sayegh a dit "tout ce que nous faisons aujourd'hui est basé intégralement sur le droit". Il s'est adressé aux habitant en disant :" Il est de notre devoir politique d'être présent malgré l'absence de l'Etat; Votre présence a invité l'état à être présent dans ces villages dans le but d'exécuter ses responsabilités". " Il est le tour du peuple de demander ses droits et nous sommes à vos côtés dans toutes les revendications", a-t-il conclu.
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة