الخميس في ٢٣ تشرين الثاني ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 08:15 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Hariri: Notre campagne ne vise pas la communauté chiite
 
 
 
 
 
 
09-03-2011
 
Le Premier ministre sortant Saad Hariri a déclaré que «nous lutterons de toutes nos forces pour la réussite du projet de l'État, quels que soient les défis et les difficultés parce qu'il n'y a pas d'alternative à l'État et ses institutions, et nous ne ménagerons aucun effort à cet égard ».

Il a noté durant une rencontre ce soir à la Maison du Centre avec des délégations des secteurs de l'éducation et de l'ingénierie au sein du «Mouvement du Futur » et des familles de Beyrouth, que «le 14 Mars est la plus grande image qui représente la modération au Liban, parce qu'il n'y avait pas de différence entre les communautés ou les régions dont venaient les participants, et cela est l'arme la plus puissante de la confrontation. Mais le problème est que nous n'avons pas exploité cette image politique en 2005. "

Il a ajouté: « «J'ai entendu le Président Nabih Berri dire que nous avons abandonné l'équation « armée, peuple et résistance », et la vérité est que certains veulent que cette équation prime sur la volonté de l'Etat. Et nous appuyons cette équation si elle est sous le plafond de l'État et nous ne l'appuierons pas si certains croient que l'armée, le peuple et l'Etat sont des outils aux mains des armes. »

Il a poursuivi en disant: "Nous demandons à tous ceux qui attaquent le discours politique du 14 Mars: La lutte contre le Tribunal spécial pour le Liban et l'insistance à perturber le cours de la justice internationale pour l'assassinat du premier ministre martyr Rafic Hariri, ne sont-elles pas un appel direct à la provocation et une violation des règles du consensus national? Nous disons simplement que tout retrait du consensus national sur le Tribunal ne l'annulera pas et ne sera pas en mesure de perturber le cours de la justice. Et notre droit à défendre cette cause est légitime et ne cédera pas à l'intimidation à partir de maintenant. "

Hariri a déclaré: «Nous avons dit et nous réaffirmons aujourd'hui que notre position au sujet de la suprématie des armes émane de considérations nationales et ne vise pas une communauté particulière. Ils veulent changer la vérité et présenter la campagne comme visant la communauté chiite. Je dis sincèrement et franchement dire que c'est un mensonge politique par excellence parce que notre campagne ne vise pas la communauté chiite, son rôle ou son statut. Elle vise toutes les parties et organisations libanaises et non libanaises qui utilisent les armes comme moyen de chantage interne et de pression sur la vie nationale et politique. Nous estimons que la communauté chiite est la première victime de la suprématie des armes, et que les efforts en cours pour militariser cette communauté essentielle au Liban portent atteinte à son rôle dans le système démocratique libanais. Et je leur demande d'arrêter ce refrain et de réfléchir sur la situation dans le pays en raison de la suprématie des armes et des tentatives répétées d'imposer la tutelle des armes sur le système politique. "
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة