الجمعة في ٢٤ تشرين الثاني ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 09:55 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Le Futur: les armes du Hezbollah sont illégitimes
 
 
 
 
 
 
02-03-2011
 
Au terme de la réunion hebdomadaire du bloc parlementaire du Futur sous la présidence de l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, le député Nazem Kheir a affirmé mardi dans un communiqué, que "les armes du Hezbollah ont prouvé, à maintes reprises, qu'elles sont illégitimes". "Ces mêmes armes influencent le point de vue politiques des citoyens", a-t-il ajouté.

Concernant la décision du 14 Mars de boycotter le prochain gouvernement, le député a déclaré que "le président désigné n'a pas répondu aux questions qui lui ont été posées". "Il adopte toujours la même politique indécise dans ses positions", a-t-il encore dit.

Le bloc du Futur a également mis l'accent sur "son droit constitutionnel à s'opposer au terrorisme et à l'intimidation", mettant le camp adverse en garde "de recourir à la vengeance".

Les participants ont clairement annoncé qu'ils ne renoncerait pas facilement à défendre "la démocratie et la protection des droits des Libanais".

Concernant le Tribunal Spécial du Liban, le bloc du Futur a affirmé que "cette instance est l'unique partie chargée de démasquer l'identité des auteurs du crime qui a coûté la vie au président martyr Rafik Hariri et à ses compagnons martyrs", estimant que "le TSL ne vise que la justice (...) et met fin à l'attentat politique et à l'impunité".

Quant à la crise des carburants, le bloc du Futur a assuré que "l'attitude du ministre de l'Energie Gebran Bassil montre sa mentalité autoritaire ainsi que celle du courant politique auquel il appartient".

Le groupe parlementaire a finalement appelé "les partisans du 14 Mars à une rencontre pour la commémoration du 14 Mars".
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة