الخميس في ٢٣ تشرين الثاني ٢٠١٧ ، آخر تحديث : 09:22 م
YouTube Twitter Facebook RSS English French Portuguese
Abou Ghaith: pour préserver la Constitution et les Institutions au Liban où la situation est assez grave
 
 
 
 
 
 
23-01-2011
 
Le chef de la Diplomatie égyptienne Ahmed Abou Ghaith a reconnu dimanche que "la situation au Liban est assez grave et nécessite de préserver la Constitution, les Institutions et la légitimité politique". M. Abou Ghaith a estimé que "la situation libanaise est à prendre avec des pincettes", dans un entretien accordé à la Voix du Liban, en marge de la visite de l'ancien président Amine Gemayel en Egypte. Il a indiqué qu'il faut laisser aux Libanais l'opportunité de parvenir à l'entente interne, soulignant que "les Sunnites ont des droits à préserver au Liban". En réponse à une question sur la possibilité de revenir à l'époque du mandat syrien, le ministre égyptien a expliqué que "les relations entre le Liban et la Syrie doivent être fraternelles et amicales, sans que l'un des deux pays impose sa volonté et sa politique sur l'autre". "Je ne pense pas que les développements sur la scène mondiale et que les relations internationales permettent le retour de l'influence absolue de la Syrie sur le Liban", a-t-il dit.

Il a par ailleurs assuré qu'il est désormais impossible d'arrêter le travail du Tribunal spécial pour le Liban, tribunal formé suite à une décision du Conseil de sécurité. "L'arrivée de l'Opposition au pouvoir peut ralentir la performance du TSL, sans l'arrêter", a-t-il précisé, avant de qualifier de "ridicules" les accusations du général Michel Aoun selon lesquelles l'Egypte se mêle des affaires internes du Liban.
 
Pour ajouter des commentaires, vous devez être connecté ou enregistré
 
Commentaires
 
No Comment


 
أخبار متعلقة
لا يوجد أخبار متعلقة